,

Les nouvelles technologies enchantent le shopping

 

Le magasin traditionnel n’est pas mort. Il tient compte des nouvelles attentes des consommateurs en matière de digital. Les français sont curieux de découvrir de nouvelles expériences d’achat.  Le magasin se réinvente donc pour attirer, grâce au digital, des clients dans les boutiques. Intéressons-nous plus particulièrement à l’univers de l’habillement. Les boutiques de vêtements n’hésitent plus à intégrer rapidement les nouvelles technologies . En effet, 71% des 18-24 ans sont prêts à tester un magasin 100% automatisé selon Oney.

 

Les miroirs intelligents

Toute surface peut devenir interface. Le miroir est un objet important de l’acte d’achat et devient le nouvel assistant beauté. Une cliente peut essayer une robe et désirer voir ce vêtement dans une autre couleur. Il est alors possible de modifier la couleur directement sur le miroir. La société Oak Labs a imaginé pour Ralph Lauren des miroirs intelligents, capables de reconnaître quel vêtement le client est en train d’essayer. L’écran permet alors de sélectionner différentes tailles et couleurs pour qu’un vendeur les rapporte en cabine. Mieux encore, le miroir peut simuler les effets de couleurs sous différents éclairages pour imaginer la tenue en toute circonstance.

 

Les essayages virtuels

61% des Français seraient prêts à essayer des vêtements de façon virtuelle à l’aide d’une silhouette reprenant la morphologie de leur mensurations selon Oney. Les magasins mettent en place des cabines d’essayages basées sur l’utilisation de la réalité augmentée. Le côté pratique et l’aspect ludique en sont les points les forts. Plus besoin de se déshabiller pour essayer. Cette expérience réduit de plus, les problématiques d’attentes liées aux cabines et permet de proposer une nouvelle expérience shopping. Des acteurs comme Fitizzy proposent des cabines d’essayages intelligentes, capable de trouver la taille adaptée à la morphologie de chaque personne.

 

La gamification 

43%  des 18-24 ans sont intéressés par le gain des points de fidélité grâce à des jeux disponibles en cabine selon Oney. Les marques s’intéressent à l’univers du jeu pour attirer l’attention des plus jeunes. On parle alors de « gamification ». L’intégration de jeu en cabine permet d’alimenter les programmes de fidélisation du client. En 2013 déjà, la marque Karl Lagerfeld s’intéressait à la fibre digitale et proposait la Karl’s Booth : un écran tactile avec appareil photo dans chaque cabine d’essayage afin d’immortaliser le look avec une photo, d’y ajouter un filtre et de le partager sur les réseaux sociaux.

Karl

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ces nouvelles solutions technologiques enchantent l’acte d’achat en magasin. La fidélisation du client passe par ses services originaux et personnalisés afin de l’accompagner dans son expérience d’achat.

 

 

Revue de presse #77

Actu 1 > Le géant Amazon se lance dans le prêt-à-porter, bfmbusiness.com

 

Pourquoi Amazon lance ses propres collections de prêt-à-porter

 

Le spécialiste de la vente en ligne franchit le cap et se lance dans le prêt-à-porter avec ses propres collections. Amazon avait déjà fait l’acquisition de plusieurs filiales spécialisées telles que  Shopbot, MyHabit, ou EastDane.

Amazon dévoile 7 griffes sur la version de son site américain dont 4 dédiées aux femmes :  Lark & Ro, une marque de style contemporain, James & Erin, au style plus décontracté, North Eleven, avec un large choix de robes et sacs à main et enfin Society New York, une marque spécialisée dans les accessoires. Les hommes auront le choix entre Franklin Tailored, une griffe qui propose des costumes et accessoires et Franklin & Freeman, une marque de chaussures pour ces messieurs. Enfin, Amazon n’oublie pas les enfants avec  Scout + Ro. 

Ces collections couvrent ainsi un large prisme et contrairement à ce que l’on pourrait croire ne se positionne pas sur de l’entrée de gamme avec des tarifs pouvant aller jusqu’à 226 euros pour un costume ou 65 euros pour une robe. L’offre devrait s’étoffer dans les prochains jours.

 

Actu 2 > Zara lance sa première collection unisexe, fashionmag.com

 

 

La marque Zara élargit son offre avec « Ungender », une collection unisexe. Celle-ci sera composée de basiques, à l’air simple, aux lignes épurées et sera composée de 8 modèles différents : chemise en coton, sweatshirts, shorts, pantalons de jogging et un modèle de jean. Les couleurs vont du blanc au bleu marine, en passant pas différentes nuances de gris. Les prix vont de 9,95 à 29,95€. Cette nouvelle ligne s’inscrit dans une mode de plus en plus intemporelle et androgyne.

La collection est à retrouver dans les boutiques de la marque et sur son e-shop.

 

Actu 3 > Quel est le profil des internautes français en 2016 ? , e-commerce-nation.fr

Qui sont les internautes en France ? Réponse en un coup d’œil avec cette infographie.

quel est le profil des internautes français en 2016

 

À la semaine prochaine !

Revue de presse #76

Actu 1 > San Marina à la recherche de nouveaux partenaires, paulette-magazine.com

 

Du 7 au 21 mars, San Marina recrute ses tout premiers testeurs de souliers. Pour tester la nouvelle collection, San Marina cherche 6 testeuses : une fille tout-terrain jamais sans ses sneakers, une working girl qui n’a pas peur des talons, une fille plutôt solaire party girl jamais fatiguée et une boyish. Côté hommes, c’est un sportif à 100 à l’heure et un dandy toujours apprêté et un baroudeur qui sont recherchés ! A l’issue des tests, les participants pourront repartir avec leurs 3 paires préférées !

Rendez-vous sur le site de San Marina pour postuler du 7 au 21 mars. La sélection des testeurs se déroulera par un jury du 28 mars au 1er avril. San Marina contactera les sélectionnés pour tester la nouvelle collection en boutique au mois d’avril.

 

Actu 2 > Le digital au service de la personnalisation avec l’exemple du flagship de New Balance, journaldunet.com

 

Personnaliser la relation entre la marque et le client est l’un des enjeux de la digitalisation des points de vente. Au sein de ce flagship connecté, New Balance propose de nombreux dispositifs pour que le visiteur se sente unique. Ici, il pourra customiser sa paire de basket comme bon lui semble. La marque va même jusqu’à bloquer la configuration choisie pour favoriser l’unicité de la paire. La commande se déclenche automatiquement et le client reçoit sa paire dans un délai d’une semaine. Autre exclusivité du flagship newyorkais : l’atelier de fabrication qui permet de designer et de faire fabriquer certains modèles sur place. Enfin, le visiteur pourra également faire le diagnostic de ses pieds pour connaître quelle semelle est la plus adaptée en fonction de la voûte plantaire.

 

Actu 3 > La marque G-Star Raw installe sa première succursale française, altaviawatch.com

G-Star Raw installe sa première succursale française

 

La marque néerlandaise ne travaillait jusque-là qu’avec des franchisés. Cette approche nouvelle s’inscrit dans un changement stratégique fondamental. La marque a ainsi décidé de s’installer en direct dans les grandes métropoles mondiales. Après New York, Londres, Tokyo ou Barcelone, G-Star Raw ouvre ainsi 276 mètres carrés de surface de vente au 24 rue du Faubourg Saint-Antoine, à quelques pas de la place de la Bastille.

L’offre est mise en valeur :  le jeans est bien sûr mis en exergue avec un beau bar à jeans,  l’offre chaussure est bien mise en avant à la fois par des murs de chaussures et sur les présentoirs et silhouettes.

Ce point de vente permet à la marque de réaliser des tests au niveau de l’expérience pour ensuite proposer des initiatives auprès du réseau de partenaires franchisés.

 

À la semaine prochaine !

Revue de presse #75

Actu 1 > Cacharel repart à l’assaut des villes avec ses boutiques, altaviawatch.com

 

C’est officiel, la marque a annoncé l’ouverture de sept boutiques l’été prochain dont les deux premières à Paris. Cacharel se relance dans le retail et  prévoit ainsi une trentaine de boutique à horizon 2017 dans des villes comme Lille, Avignon, Marseille, Nîmes, et Nice.

Enfin, ces nouvelles boutiques seront l’occasion pour la marque de mettre en avant sa collection automne-hiver 2016-17 et son nouveau style.

 

Actu 2 > Camaïeu lance des éditions limitées sur le web, fashionmag.com

 

Donner envie aux clientes de revenir plus régulièrement sur son e-shop, c’est certainement l’un des objectifs de Camaïeu cette année. L’enseigne féminine lance pour cela ses « exclus Web » à partir de mi-février. Le principe : chaque mois, des pièces en édition limitée seront proposées sur son e-shop.

Le but est également de mettre en lumière des produits forts en mode pour déclencher le coup de coeur et rendre l’achat plus impulsif, pressé par le nombre limité de pièces. Le lancement se fera le 16 février avec un premier modèle exclusif : un trench imitation daim vendu environ 70 euros.

Proposé à 500 exemplaires seulement par l’enseigne aux plus de mille magasins dans le monde, ce trench inaugurera donc la nouvelle stratégie événementielle de Camaïeu pour booster la fréquentation de l’e-shop.

 

Actu 3 > Armor Lux et 1.2.3 font équipe, fashionmag.com

 

Armor-Lux et 1.2.3 lance une collection capsule consacrée à la marinière. Un pull, un t-shirt manches longues, un autre manches courtes, ainsi qu’un tote bag et une pochette reprenant la célèbre rayure siglée Armor Lux seront ainsi vendus dans les 260 boutiques 1.2.3 en France, Allemagne, Belgique, Luxembourg et Suisse.

Pour apporter sa touche d’élégance, 1.2.3 a appliqué des détails féminins à ces modèles intemporels, comme des manches froncées, des boutons blasons et des ancres marines brodées.

Outre les magasins 1.2.3, la capsule sera également vendue dans les boutiques Armor Lux et sur l’e-shop de l’enseigne du groupe Etam.

 

À la semaine prochaine !