L’invasion des face-kinis en Chine

Le photographe utilise la lumière d’un flash émis à très forte puissance qui donne une ambiance « nuit américaine ».

Décidément nos amis chinois font parler d’eux … On le sait, la pâleur est synonyme de raffinement pour les chinoises, tandis que le hâle et la peau cuivrée sont plutôt l’apanage des travailleurs agricoles.

En vacances, les chinoises sont adeptes du face-kini, la nouvelle tendance estivale 2015 qui empêche de bronzer et que l’on retrouve sur les plages. Mais qu’est-ce que le face-kini ? Il s’agit d’un accessoire souvent assorti d’une combinaison intégrale portée près du corps, pour se baigner sans brunir mais aussi pour se prémunir des éventuelles piqûres de méduse.

Sur les plages de Qingdao, station balnéaire très touristique de la côte orientale chinoise, les baigneuses masquées ne surprennent plus, même si les adeptes des face-kinis choisissent des couleurs de plus en plus fluos.

Souvent âgées et ne sachant pas nager, on a l’impression d’être face à une brochette de super-héros émergeant des profondeurs marines …

Désormais, les combinaisons couvrantes et les face-kinis, en coton ou en acrylique, se déclinent dans toute une gamme de couleurs, s’inspirant même des masques bariolés traditionnels de l’opéra de Pékin.

Curieux non ?!

Allez, bonne journée au bureau pour ceux qui travaillent … Et sous le soleil pour les autres 😉

(source : Fashionmag.com)

,

« Aerie Real » : la marque anti Photoshop

o-AERIE-1-570_0

La Campagne #AerieReal

La marque de lingerie américaine Aerie (la ligne de lingerie de la marque de vêtements American Eagle) a vu ses ventes augmenter de 10% à la suite du lancement d’une campagne de pub montrant en photo des modèles non retouchés.

La stratégie marketing anti-Photoshop « Aerie Real » de la marque a été récompensée. Inaugurée il y a un an, elle vise à redonner confiance aux adolescentes. En effet, la marque a renoncé aux top models et a choisi de mettre en scène des jeunes femmes au look naturel en bannissant de ses photos promotionnelles les retouches photos.

Le but de cette campagne ? Redonner confiance aux femmes et prouver qu’il n’est pas nécessaire de retoucher une photo pour capter l’attention des clientes et vendre. Bien au contraire, il est important de montrer aux femmes qu’il existe un style fait pour elles, quelle que soit leur taille et leur morphologie.

Cette campagne ne révolutionne pas le monde de la mode mais elle a le mérite de remettre en cause l’utilisation systématique de Photoshop pour gommer les petits défauts physiques qu’il faut, au contraire, accepter !

Sur les campagnes « Aerie Real », la marque revendiques ces tâches de naissances, ces tatouages, ces fossettes, ces vergetures, ces petits bourrelets … et on aime car on s’y retrouve ! En mettant en avant une vision naturelle de la femme, la marque de lingerie a réussi à surfer sur l’air du temps. Car les consommatrices sont demandeuses de simplicité et de naturel.

D’ailleurs, l’actrice Emma Roberts a signé pour devenir la future égérie de la marque, ajoutant qu’elle refuserait à l’avenir que ses photos d’elle soient retouchées.

Si seulement des marques françaises pouvaient prendre ce même genre d’initiative … 😉

(source : Terrafemina)

,

Clevercare : le combat écologique d’H&M

Capture d’écran 2015-07-21 à 14.50.12

Le géant suédois de la mode espère généraliser à l’ensemble de l’industrie son système d’étiquetage des vêtements pour un entretien plus écologique, lancé l’an dernier lors du congrès mondial de la mode durable.

En effet, H&M a décidé d’aider les consommateurs à mieux laver leur linge. Selon l’enseigne, le lavage, le séchage et le repassage d’un vêtement représentent 36% de l’impact environnemental total qu’il aura pendant sa durée de vie. Ce pourcentage peut être réduit de moitié en faisant des choix judicieux.

Lancé au Copenhagen Fashion Summit, le programme d’H&M : le label Clevercare a pour but de réduire l’impact écologique de l’entretien de notre garde-robe : en les lavant moins souvent à des températures basses, en les repassant moins et en évitant le sèche-linge.

clevercare-labels

Astuces d’éco-entretien pour les vêtements.

Ce programme s’appuie sur un nouvel étiquetage des articles textiles de la marque suédoise. Le symbole – un tournesol bleu – figurant sur cette étiquette a été développé en partenariat avec le Groupement international d’étiquetage pour l’entretien des textiles (Ginetex), l’organisme qui a établi le système international de symbole d’entretien le plus répandu sur les produits textiles.

Par exemple, lorsqu’il est écrit sur un vêtement qu’il se lave à 40°, la présence du logo signifie qu’un lavage à 30 est aussi possible quand cet article a été porté qu’une fois ou s’il n’est pas trop sale.

Toutes ces astuces sont centralisées sur un site dédié à l’initiative, clevercare.info. Du lavage au repassage, en passant par le séchage et même le nettoyage professionnel, des fiches pratiques égrenant, illustrations à l’appui, des constats factuels – comme « passer de 60° à 30° ou de chaud à froid peut réduire jusqu’à de moitié la consommation d’énergie » ou « en lavant vos vêtements à la main, vous économisez de l’énergie, vos textiles gardent leur forme initiale et ont une durée de vie plus longue. »

Le site expose aussi différents conseils liés à l’entretien des vêtements : « Pensez à mettre votre vêtement sec dans une salle de bain lorsque vous vous douchez. La vapeur d’eau dégagée lissera  les plis. »

Clevercare est l’une des nombreuses déclinaisons du programme plus global de développement durable déployé par H&M depuis les années 90. Après avoir restreint son utilisation de certains produits chimiques, développé un système de mesure de l’impact environnemental des pièces textiles et lancé les fameuses lignes « Conscious Collection » de vêtements faits à partir de fibres biologiques, H&M (champion de la fast fashion) veut servir de locomotive au reste de l’industrie pour allonger la durée de vie des vêtements.

D’autres marques de mode sont potentiellement intéressées pour rejoindre le programme Clevercare : Esprit, Levi Strauss & Co, Patagonia ou encore la société de Stella McCartney en font partie.

Car les français suivent les consignes des étiquettes d’entretien … Quand ils ne les coupent pas ! En effet, pour la petite anecdote – et certains risquent de se sentir concernés – les français jugent cette même étiquette un peu trop encombrante et avouent à 70% la couper pour divers motifs tels que les irritations (76%) et les gênes occasionnées (68%) lors du port du vêtement.

Bref une belle initiative de la part du géant de la fast fashion suédois !

(source : Le Figaro)

,

Les fashion faux pas à éviter cet été !

(source : Huffingtonpost)

sandales-chaussettes

Dans quelques jours, c’est l’été. L’occasion de (res)sortir sa panoplie estivale et ses accessoires préférés. Mais faites-vous toujours les bons choix ?

Petit tour rapide des fashion faux pas à éviter absolument !!

  • Le pantacourt 

On l’a vu partout au début des années 2000 mais c’est terminé. On vous l’annonce haut et fort : la mode du pantacourt et bel et bien révolue. On continue pourtant d’en voir un peu partout en boutique ou sur le web, mais s’il vous plaît ne craquez pas, car le pantacourt est démodé ! Il ne met clairement pas en valeur, ni les hommes, ni les femmes, avouons-le ! Si vraiment le vôtre est confortable, libre à vous … On vous aura prévenu 😉 Mesdames, on vous accorde toutefois une petite chance sur le 7/8, avec une jolie paire de talons, pourquoi pas !

  • Le short cargo

Mais siii, ce truc immonde avec des poches partout comme si vous partiez en mission commando. Ces shorts déforment complètement la silhouette, hormis son côté pratique quand on part en randonné, le short cargo n’a aucun intérêt dans votre dressing, encore moins quand vous remplissez l’ensemble des poches pour éviter d’emmener votre sac à main … Vous imaginez un peu ? Nous oui ! Vous portez un short, pas un fourre-tout. Compris ?

  • Le combo sandales + chaussettes 

Le comble du laid et du kitsch … le genre de truc qui nous fait faire des cauchemars. Pas vous ? Donc on proscrit et on aère ses pieds dans des petites sandales de préférence. Les sandales sont faites pour ça non ? Rendez-vous service et rendez service à vos petits pieds 😉

  • Les tongs

On est un peu moins sévères sur les tongs … Elles sont quand même ultra pratiques et confortables à la plage ou à la maison. Mais les tongs en ville, on oublie ! Elles donnent un aspect trop négligé et donnent vite l’air ridicule, surtout si vous portez un pantalon. Préférez de jolies sandales … tout aussi confortables.

  • Les grosses lunettes de soleil

Protéger ses yeux du soleil est essentiel pour survivre à l’été. Ça ne veut pas dire pour autant que vous devez ressembler à une mouche. Evitez les lunettes qui couvrent tout le visage et pensez surtout aux traces de bronzage … Ah bein oui, tout de suite, ça fait réfléchir. Préférez donc une paire type wayfarer, aviator … Trouver la paire idéale prend du temps. Prenez-le donc pour choisir la perle rare, celle qui vous accompagnera tout l’été !

Ce petit article vous a permis de faire du tri ? C’est tant mieux 🙂

 

Passez un bon week-end, c’est l’été et la fête de la musique …

,

Le tour de taille qui fait 1 million de « like »

(source : Influencia)

#FredInChina

actu_5504_image2012rectangle_petite

Comprendre l’Empire du Milieu n’est pas chose aisée pour les Occidentaux… Frédéric Raillard, le co-fondateur de Fred & Farid Group analyse chaque semaine pour BFM Business et INfluencia le premier marché du monde à travers cette chronique social media inédite.

Depuis plus d’un an Fred décrypte cette Chine ultra-connectée qui compte près de 800 millions de netizens en partageant ce qu’il a vu, lu et entendu sur Weibo, WeChat, Huaban, Youku.

La nouvelle mode en Chine ? Passer son bras derrière le dos pour amener sa main jusqu’à son nombril … « Bizarre » vous vous dites ? On est d’accord …

Passer son bras derrière le dos pour amener sa main jusqu’à son nombril, c’est le dernier délire qui fait rage sur la toile en Chine, depuis quelques temps. Un défi sorti de nulle part mais qui a bien marché. Son objectif ? Vérifier qu’on a le bon tour de taille et démontrer qu’on ne souffre donc pas d’obésité.

Certes pas très malin mais né spontanément, il a pris encore plus d’ampleur cette semaine grâce à Liang Mi, une actrice très connue suivie par 49 millions de followers. Alors forcément quand elle s’est prêtée au jeu, le post de son exploit a été repris partout affichant 1 million de likes. Le voir ICI !

7568

En savoir plus > http://www.fredinchina.com